Aujourd’hui, je vous parle de l’affirmation selon laquelle le lait maternel « bien qu’il soit très bon, est déficient en vitamine D et en fer ».

La diversification de l’enfant à 6 mois est recommandée, notamment par crainte de l’anémie, car le lait maternel contient « très peu de fer ».

D’autre part, il est universellement recommandé de compléter avec de la vitamine D chez les nouveau-nés.

La recommandation est adéquate, mais …

Le lait maternel n’est pas pauvre en Fer

Le lait maternel n’est PAS pauvre en fer.

Il contient, PAS PLUS PAS MOINS, le fer qu’il doit contenir. Et il le fait de manière hautement biodisponible: le bébé absorbe le fer dont il a besoin. (Le fer dans la formule n’est pas absorbé de la même manière que dans le lait maternel.)

Des concentrations trop élevées de fer dans le lait peuvent provoquer des infections gastro-intestinales chez le nouveau-né.

Cependant, nous savons qu ‘«il existe un risque d’anémie à partir de 6 mois chez les nourrissons».

Et cela est vrai, dans un contexte de clampage prématuré du cordon, puisque ces conclusions ont été obtenues à un moment où tous les bébés avaient leur cordon clampé IMMÉDIATEMENT À LA NAISSANCE.

Le cordon ne doit pas être clampé de cette manière car est iatrogène.

Lorsque la physiologie de la naissance et de la transition est respectée, le bébé récupère son sang et obtient des réserves de fer pour sa première année de vie, moment où il commencera progressivement à manger.

L’anémie du nouveau-né et du nourrisson au cours des premiers mois de la vie est liée à un clampage prématuré du cordon.

Le manque de fer au cours de ces premiers mois influence négativement une myélinisation plus faible du système nerveux du bébé.

Ceci n’est pas corrigé en complétant avec du fer.

Il est PRÉVENU en respectant la physiologie de la naissance et le collapsus naturel du cordon une fois que le bébé a reçu tout son sang.

Le lait maternel ne contient pas plus de fer car il ne doit pas contenir plus de fer.

Le lait maternel contient le fer qu’il doit contenir.

L’anémie est évitée en laissant le cordon battre jusqu’à ce qu’il ne batte plus.

La vitamine D

Quant à la vitamine D elle EST un élément dépendant des niveaux maternels. Si la mère n’a pas un taux de vitamine D optimale, environ 40 à 50 ng / ml, son lait ne contient pas suffisamment de vitamine D pour son bébé et le nouveau-né doit prendre être completementé même dans l’allaitement maternel exclusif.

Cependant, si la mère a de bons niveaux ou est complétée adéquatement, la supplémentation du bébé ne serait pas nécessaire.